Séries

Les goûts pour le classement, la mise en famille, l’association d’idées s’écoutent dans une grande variété de situations sociales et supportent diverses dimensions qui peuvent cohabiter dans une même série. La collection dresse un inventaire qui donne un aperçu de cette variété et de ces diversités : quelles sont les différentes formes de séries, que peut-on dire de "l’effet liste" ?

A partir de deux éléments mis côte à côte, on peut percevoir une série, en dégager des propriétés telles qu’un troisième élément est imaginable, prévisible. Une série est souvent traitée comme complète à partir de trois éléments (écouter La vieille antienne). En ce sens, l’utilisation de la série est à ce point ancrée dans les pratiques langagières que régulièrement quelqu’un peut construire une série en mettant côte à côte deux éléments suivis d’un généralisateur comme "etc", ou en disant par exemple "et, je vous passe tous vos articles en promotion sur le marché alimentaire c’est bourré de pesticides c’est de la vraie merde" comme dans Vous ne contrôlez rien, ou bien encore c’est l’interlocuteur qui produit et propose un troisième possible élément.

Suivre une convention

La forme la plus évidente et qui a ouvert sur la collection est la série par énumération ordonnée de façon conventionnelle comme l’alphabet ou la numérotation (écouter A for atom, Alphabet hébreuCompteNumérotation en coréen), ou celle d'un manuel. Parmi les cinq extraits mentionnés, Atomic alphabet se démarque des quatre autres dans la mesure où l’on entend une exploitation esthétique de l’ordre conventionnel : chaque lettre de l’alphabet est associée à un mot - ressemblant par là à la tradition des cheer leaders ("B for bomb", "G for gorilla"). Par ces procédés, et à travers une forme syntaxique systématique et simple, deux listes en une sont construites. 

Des listes, pour quoi faire

L’utilisation esthétique de la série prend aussi des formes moins conventionnelles, mais exploite le principe d’association d’éléments mis côte à côte qui crée un tout (écouter Tout autourI come from, A la vie éternelleLa pontire). A cette dimension esthétique peut s’associer un principe d’argumentation comme dans cet extrait de face à face télévisé entre Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy, ou cette conférence de presse sur les marches d’un tribunal (écouter aussi Bientôt le seigneur va venirLe Théâtre-TexteBiopouvoir, Ça va venir).

Ouvertes ou fermées

Une série peut être entendue comme fermée (par exemple les alphabets) ou bien ouverte au point de fonctionner surtout comme un exemplier, comme dans l'annonce de Coluche qui s'adresse à un panel d'électeurs possibles, et peut alors constituer un tout-ouvert, désignant ceux à qui l'on ne penserait jamais (écouter aussi Petite leçon d’argotLe crétinisme, Pousse ton derrière, De tout mon amour, Vous ne contrôlez rien, Y'a la chimie, la bureautiqueJ'encule les punks).

La série-en-train-de-se-faire

Enfin la série couvre également les recours à l’énumération pour délivrer une opération en train de se faire ou à suivre, comme une recette de cuisine livrée sur un pas d’immeuble, un mouvement du corps décrit par un maître de qi gong, un parcours généalogique, la lecture d’une rubrique nécrologique, des remerciements à la fin d'un concert, la recherche d’un mot ou d’une idée (écouter Une théière, une cafetièreUne grosse Bertha, une Black Maria) un inventaire de sensations livré par un enfant.